Histoire du tramway no 696

Fabriqué en 1917 par la Ottawa Car Company et exploité par sa société sœur, l'Ottawa Electric Railway Company, le tramway 696 circulait sur la ligne Britannia jusqu'à ce qu'il soit retiré de la circulation en 1957. Deux années plus tard, le réseau de tramways à Ottawa était démantelé.

En 1891, Thomas Ahearn et Warren Soper, deux négociants en fournitures électriques qui se portaient acquéreurs d'entreprises d'électricité au nom de la Ottawa Electric Company ont créé la Ottawa Electric Railway Company. Leur entreprise approvisionnait Ottawa en éclairage électrique depuis 1890 et a été en mesure d'accroître sa capacité afin d'alimenter les tramways électriques à partir de sa station à l'île Victoria, près des chutes Chaudière.

Les premiers tramways qui ont commencé à circuler le 29 juin 1891 partaient du nouveau dépôt de l'entreprise sur la rue Albert. Les quatre tramways desservaient quatre circuits : la Ligne principale ainsi que les embranchements des rues Bank et Elgin et du New Edinburgh.

En 1893, Ahearn et Soper ont fait l'acquisition de W.W. Wylie, un fabricant de voitures et de wagons à Ottawa. Ils ont mis sur pied une compagnie qui a exercé ses activités à l'angle des rues Kent et Slater jusqu'en 1947 sous le nom de la Ottawa Car Company, puis de la Ottawa Car Manufacturing Company et la Ottawa Car and Aircraft Company. Au cours de cette période, l'entreprise a fabriqué près de 1 700 tramways et véhicules ferroviaires pour des villes et des compagnies à l'échelle de l'Amérique du Nord. L'entreprise a aussi fabriqué des voitures tirées par des chevaux, des véhicules militaires durant les Première et la Seconde Guerres mondiales ainsi que des pièces d'aéronef. Après que quatre nouveaux tramways de la série 1000 ont été livrés à la OER en 1947 (les tout derniers tramways achetés), l'installation a été vendue.

En 1895, la ville d'Ottawa était dotée de 48 kilomètres de voies sur lesquelles circulaient 68 tramways. À la fin de cette année-là, l'achalandage atteignait 4,1 millions de voyageurs. Le réseau en viendrait à s'étendre à la majeure partie du centre-ville d'Ottawa et aux régions suburbaines, contribuant même à leur développement.

En 1900, la OER a fait l'acquisition du parc Britannia et y a aménagé un pavillon où se tenaient des activités spéciales. Ce parc d'attraction servait de lieu de divertissement à plusieurs milliers de citoyens d'Ottawa qui s'y rendaient en famille par tramway. On le comparait à Coney Island et Old Orchard Beach sur la côte est. À cette époque, les compagnies de tramway voyaient en ce genre d'installation un moyen de promouvoir l'utilisation de leur système de transport.

À son apogée en 1929, la Ottawa Electric Railway (OER) transportait plus de trente millions de voyageurs sur 90,5 kilomètres de voies et employait 334 mécaniciens et conducteurs.

En 1948, l'Ottawa Transportation Commission, aujourd'hui OC Transpo, est née, mettant ainsi un terme à l'association de longue date avec Ahearn et Soper. La Ville d'Ottawa a alors pris en charge le parc de la OER composé de 130 tramways, 61 autobus, de véhicules de service, bâtiments et centrales électriques, ainsi que les actifs immobiliers du parc Britannia.

Pour votre sécurité

Icône d'une caméra de sécurité

Certains autobus sont munis d’un système de vidéosurveillance.

Caractéristiques de sécurité des véhicules
Un autobus de la STO et une carte Presto. Texte sur l'image: Circulez à bord de la STO.

Circuler à bord des autobus de la STO

La carte PRESTO est acceptée dans les autobus de la STO :

  • avec un laissez-passer mensuel
  • sur présentation d’une correspondance d’un autobus d’OC Transpo

Ligne de la Confédération de l’O-Train - Soyez prêts pour l’O-Train

Soyez prêts pour l'O-Train

Envoyer cette page

PRESTO