Appel remarquable Transecure du mois

Mukhtar remporte le prix Transecure pour l’appel remarquable de mars


Joignez-vous aux employés du Transport en commun, du Service de police, du Service des incendies et du Service paramédic de la Ville d’Ottawa pour féliciter nos employés du mois et les remercier de leur intervention rapide et de l’intérêt qu’ils portent aux autres.

   

2017

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Juin

Appel remarquable - chauffeur d'autobus Mohammad

À 11 h le 13 juin, le chauffeur d’autobus Mohammad était à la station St-Laurent en attente de commencer son prochain trajet prévu lorsqu’il a remarqué une femme qui s’est mise à avoir des convulsions et qui est tombée au sol. En demeurant calme, Mohammad est immédiatement intervenu auprès de la femme en tentant de la stabiliser. Il a ensuite téléphoné au 9-1-1. Des agents spéciaux du transport en commun sont rapidement arrivés sur les lieux et ont avisé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun qui, à son tour, a envoyé sur place un superviseur du transport en commun pour leur venir en aide. Les paramédics sont arrivés sur les lieux peu de temps après pour prendre la relève et transporter la femme à l’hôpital. Grâce à l’absence d’hésitation de Mohammad et à son calme exemplaire, la santé et la sécurité de la femme ont été prises en charge rapidement. Merci à Mohammad d’avoir été au-delà de ses fonctions pour venir en aide à une personne dans le besoin.


Mai

Appel remarquable - chauffeur d'autobus Shawn

Le 6 mai 2017, Shawn, superviseur des Opérations du transport en commun, vaquait à ses occupations régulières lorsqu’il a remarqué deux personnes qui lui faisaient signe de s’arrêter près de l’avenue Lees et de la rue Chapel. Elles lui ont alors dit qu’un homme rôdait dans le secteur en menaçant les passants avec un couteau. Shawn a vite repéré le suspect à l’angle des avenues King Edward et Mann. Il a observé le suspect à une distance sécuritaire et a appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun (CCOTC) qui, à son tour, a demandé l’intervention du Service de police d’Ottawa. Shawn a été en mesure de décrire le suspect et la direction dans laquelle il se dirigeait à l’équipe du CCOTC, qui a ensuite transmis ces renseignements au répartiteur du Service de police d’Ottawa. Les agents de police sont arrivés sur les lieux dans la minute qui a suivi et ont arrêté le suspect. L’homme a, par la suite, fait l’objet d’accusations. Grâce à l’intervention rapide et l’aide de Shawn, cette situation potentiellement dangereuse a été maîtrisée avant qu’elle ne prenne trop d’ampleur. Merci à Shawn pour sa diligence et ses efforts visant à assurer la sécurité du public.


Avril

Appel remarquable - chauffeur d'autobus Corey

Le chauffeur d’autobus Corey était en service, au volant de son autobus du circuit 95 le mardi 25 avril en après-midi. C’est alors qu’il s’est aperçu qu’un enfant ayant des besoins spéciaux, qui se trouvait à bord de son autobus, avait été séparé du groupe avec lequel il voyageait. Le groupe était récemment sorti de l’autobus à la station Baseline mais l’enfant était resté à bord de l’autobus. Corey a tout de suite réagi en immobilisant son autobus à la station suivante. Il a téléphoné à l’équipe du Centre de contrôle des opérations du transport en commun pour l’informer de la situation et pour lui demander du soutien. Dès que l’équipe du Centre de contrôle des opérations du transport en commun a été avisée de la situation, elle a envoyé un agent spécial du transport en commun sur place pour assurer le retour de l’enfant au sein de son groupe. L’agent spécial du transport en commun a permis à l’enfant de réintégrer son groupe en toute sécurité et ce, grâce au sens de l’observation développé, à l’intervention rapide et à la nature bienveillante de Corey!


Mars

Appel remarquable du mois - chauffeur Mahmoud

C’était le samedi 18 mars en soirée. Le chauffeur Mukhtar conduisait son autobus du circuit 85 lorsqu’un passager qui venait de se faire attaquer s’est approché de lui. Mukhtar a réagi rapidement et a appelé immédiatement le Centre de contrôle pour obtenir de l’aide. Il a prêté secours à la victime qui avait subi une blessure à la tête. L’incident est survenu alors que Mukhtar approchait de la station Lincoln Fields où se trouve heureusement une unité des agents spéciaux du transport en commun. Les agents spéciaux ont arrêté le suspect peu après le signalement de l’incident, et les paramédics ont traité la victime. Nous saluons la réaction rapide et professionnelle de Mukhtar devant l’urgence médicale et l’arrivée d’une victime d’incident à bord de son autobus. Excellent travail, Mukhtar!


Février

Appel remarquable du mois - chauffeur Mahmoud

Le soir du 5 février 2017, le chauffeur Mahmoud, a appelé le Centre de contrôle des opérations de transport en commun concernant une femme en détresse à la station South Keys.

Mahmoud a reconnu que cette personne souffrait d’un problème de santé mentale et avait besoin d’aide. Il lui a porté assistance en la faisant monter dans son autobus et en l’aidant à se sentir en sécurité jusqu’à l’arrivée des secours.

Mahmoud a fait preuve de compassion et de bienveillance envers cette femme qui vivait un moment difficile. Excellent travail, Mahmoud!


Janvier

Appel remarquable du mois - chauffeurs Allan et Nitin

Vers la fin de l’avant-midi du 26 janvier dernier, le chauffeur d’autobus Allan qui n’était pas en service a remarqué, à bord du même autobus où il se trouvait, un homme âgé qui s’est mis à chercher son air avant de s’effondrer au sol. Une fois le chauffeur de l’autobus Nitin avisé de l’incident, il a immédiatement logé un appel au Centre de contrôle des opérations du transport en commun pour obtenir de l’aide pendant que les deux chauffeurs évaluaient avec calme l’état de l’homme. Soudainement, un médecin qui était à bord de l’autobus s’est manifesté et a commencé à effectuer un massage cardiaque en attendant l’arrivée des paramédics.

Un superviseur du transport en commun qui était dans le secteur a entendu l’appel et s’est précipité à bord de l’autobus. En constatant le piètre état dans lequel l’homme se trouvait, il est retourné en courant à son véhicule pour aller chercher un défibrillateur. À cet instant, un agent spécial du transport en commun est arrivé sur les lieux et ensemble, ils ont commencé les manœuvres de RCR en utilisant le défibrillateur jusqu’à ce que les paramédics arrivent sur les lieux pour prendre la relève. L’homme a été transporté à l’Institut de cardiologie d’Ottawa où il s’est remis à respirer et à bouger les membres, et a reçu d’autres soins.


2016


Décembre

Jean-Marc, chauffeur de Para Transpo 

Le 12 décembre après-midi, alors qu’il neigeotait, Jean-Marc, un chauffeur de Para Transpo, a été informé qu’une cliente de son minibus était inconsciente. Il a immédiatement garé le véhicule de manière sécuritaire afin d’évaluer la situation; il a alors constaté que la passagère ne respirait plus. Sans hésiter, Jean-Marc a appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun pour demander de l’aide et a entrepris les manœuvres de RCR. Au bout de quelques instants, la femme a recommencé à respirer. Grâce à la réaction immédiate de Jean-Marc, la cliente a survécu à une situation dont l’issue aurait pu se révéler fatale.


Novembre

Frank, chauffeur d'autobus

Il faisait froid en ce dimanche matin du 20 novembre, et l’on attendait 15 à 25 cm de neige. Il était un peu avant 7 h, la tempête venait de commencer, lorsque Frank, un chauffeur d’autobus, a remarqué qu’une jeune femme montée à bord n’était chaussée que de sandales de plage. Il lui a demandé si tout allait bien et s’il pouvait faire quelque chose pour l’aider. Après un moment d’hésitation, la femme lui a expliqué qu’elle venait de se disputer avec son conjoint et que ce dernier l’avait chassée de chez elle. Elle n’avait pas eu le temps de s’habiller convenablement et avait dû marcher sur un assez long trajet jusqu’à l’arrêt d’autobus, ne sachant trop où aller. Frank a appelé l’Unité des agents de sécurité spéciaux en renfort. Il a tenu compagnie à la dame, qui est restée au chaud dans son autobus jusqu’à ce que les agents de sécurité spéciaux arrivent. La femme a ensuite été emmenée en toute sécurité chez un membre de sa famille. Le chauffeur a été décrit comme un bon samaritain, ayant fait preuve d’une grande bonté en aidant cette jeune femme en détresse qui n’avait personne sur qui compter.


Octobre

Erik, chauffeur de Para Transpo

Au petit matin du 17 octobre dernier, Erik, un chauffeur de Para Transpo, circulait sur l’avenue Woodroffe lorsqu’il est arrivé sur les lieux d’une collision entre trois véhicules qui venait de se produire dans la voie réservée aux autobus. Il a immédiatement immobilisé son véhicule pour signaler l’incident et vérifier s’il y avait des blessés ou des personnes ayant besoin d’aide. Parmi les conducteurs et les passagers impliqués dans la collision, une femme a dit ressentir des douleurs à la poitrine. Erik a immédiatement appelé le 9-1-1. Les paramédics ont tout de suite conduit la femme à l’hôpital pour qu’elle reçoive des soins. Grâce à l’intervention rapide d’Erik dans cette situation critique, toutes les personnes impliquées dans la collision ont reçu l’attention, les traitements et les soins immédiats dont elles avaient besoin.


Septembre

Mozafar, chauffeur d'autobus 

L’après-midi du 6 septembre, Mozafar, un chauffeur d’autobus qui arrivait au dernier arrêt de son trajet, s’est rendu compte qu’une personne n’était pas descendue de l’autobus. Il s’est avancé vers l’arrière du véhicule et a vu que la personne, une femme, semblait inconsciente. Après avoir essayé à plusieurs reprises de communiquer avec la passagère, qui ne réagissait pas, Mozafar a compris qu’il s’agissait peut-être d’une question de vie ou de mort. Il est vite retourné à l’avant de l’autobus et a appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun, pour que soient envoyés des agents de sécurité spéciaux et des paramédics. Ces derniers ont rapidement transporté la femme à l’hôpital, où elle a immédiatement reçu des soins. Lorsqu’elle a repris connaissance, elle a avoué avoir avalé une forte dose de somnifères pour mettre fin à ses jours. Grâce au bon jugement de Mozafar et à sa réactivité, la cliente du transport en commun a pu recevoir les soins et l’aide dont elle avait besoin.


Août

Phillip, chauffeur d'autobus

Le matin du 8 août, Phillip, un chauffeur d’autobus, circulait sur la rue Scott lorsqu’il a vu un jeune garçon qui courait au centre de la voie réservée aux autobus, de l’autre côté de la rue, pendant que les véhicules s’efforçaient de le contourner. Phillip a immobilisé son autobus, a avisé ses passagers de la situation et leur a demandé de ne pas sortir du véhicule. Sans hésiter, il s’est approché du garçon et l’a emmené en sécurité sur le bord de la route. Le garçon semblait perdu et visiblement apeuré, ne portait pas de chaussures et ne pouvait pas communiquer. Phillip a alors fait signe à un autre autobus et a demandé à son chauffeur de téléphoner au Centre de contrôle des opérations du transport en commun et au Service de police d’Ottawa. Il a ensuite transporté l’enfant jusqu’à l’autobus pour le mettre à l’abri, où lui et d’autres passagers ont tenté de le rassurer en attendant l’arrivée des secours. Peu de temps après, la mère de l’enfant est arrivée, affolée, et est entrée dans l’autobus. Elle a expliqué que son enfant était autiste, qu’il était toute sa vie et qu’elle avait eu terriblement peur de l’avoir perdu à tout jamais. Grâce à la présence d’esprit et à l’intervention rapide de Phillip, le garçon a échappé à une situation très dangereuse et a pu retrouver sa mère.


Juillet

Philip, chauffeur d'autobus

Tôt le matin du 7 juillet, Philip, un chauffeur, a aperçu une femme âgée qui semblait désorientée et perdue. Peu vêtue et sans chaussures, la femme déambulait seule dans la rue. Philip a immédiatement fait demi-tour pour lui demander si elle avait besoin d’aide. Il s’est rendu compte qu’elle était incapable de communiquer avec lui. Philip a fait monter la dame dans son autobus pour qu’elle soit à l’abri et a appelé le personnel du Centre de contrôle des opérations du transport en commun. Il a continué à prendre soin de la dame et est resté avec elle jusqu’à ce que la police arrive et que son identité et son adresse soient confirmées. Lorsque la dame a été ramenée chez elle, le fils de cette dernière a informé la police que sa mère souffrait d’Alzheimer et qu’elle s’était enfuie. Grâce au sens de l’observation et à la bienveillance de Philip, cette femme en détresse a été rapidement recueillie, puis reconduite en toute sécurité à sa famille, soulagée. 

[retour]

 Juin


Kert, chauffeur d'autobus

Le soir du 11 juin, Kert, un chauffeur d’autobus, a reçu un message du Centre de contrôle d’OC Transpo l’informant qu’on était à la recherche de plusieurs suspects dans une affaire de vol, lesquels étaient vraisemblablement montés à bord d’un autobus. Grâce à la description détaillée fournie dans le message, le chauffeur a pu identifier les suspects en question, qui se trouvaient bien à bord de son autobus. Malgré le danger potentiel, il est resté calme et a discrètement communiqué par radio avec le Centre de contrôle. Il a ensuite garé son autobus sur l’accotement et a calmement annoncé aux passagers à bord qu’il était en avance sur son horaire et qu’il reprendrait son trajet sous peu. Les agents du Service de police d’Ottawa sont arrivés peu après et ont fouillé l’autobus. Les hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue. Grâce à la vivacité d’esprit de Kert, les suspects ont dû répondre de leurs actes, et personne n’a été blessé au cours des événements.

[retour]

 Mai


Thomas, Trevor & Bruce, chauffeurs d'autobus, et Yan, superviseur, garage

Le 17 mai en soirée, Bruce, Thomas et Trevor, des chauffeurs d’OC Transpo, et Yan, superviseur, Entretien du parc automobile, ont remarqué un chauffeur en détresse à l’extérieur du bâtiment principal du 1500, boulevard St-Laurent. Ils ont immédiatement évalué l’état de leur collègue et ont vite réalisé qu’il avait besoin de soins médicaux. Sans plus attendre, les hommes ont commencé à effectuer des compressions thoraciques et ont appelé le 9-1-1 pour obtenir de l’aide. À tour de rôle, ils ont poursuivi les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire jusqu’à l’arrivée des paramédics, quelques minutes plus tard. Après leur arrivée, un agent de sécurité spécial et un policier ont continué d’effectuer des compressions thoraciques pendant que les paramédics préparaient le défibrillateur. Ce sont ces gestes qui ont permis de ranimer le pouls du chauffeur. Grâce à la réactivité de Bruce, Thomas, Trevor et Yan, le chauffeur a été ranimé et transporté à l’hôpital pour qu’il y reçoive d’autres soins. Les paramédics présents sur les lieux et le médecin de l’hôpital ont confirmé que les gestes de ces employés ont sauvé la vie du chauffeur.

[retour]

 Avril


Dan, chauffeur d'autobus

Au petit matin du 13 avril, Dan, un chauffeur, a remarqué une femme assise toute seule à un arrêt d’autobus. Elle était visiblement perturbée et trop peu vêtue pour la température extérieure. Dan a immobilisé son véhicule et lui a demandé si elle allait bien. Après un moment d’hésitation, la femme est montée dans l’autobus et a raconté qu’elle avait été agressée par son petit ami. Dan a immédiatement communiqué avec le Centre de contrôle des opérations du transport en commun, qui a envoyé sur place des agents de sécurité spéciaux et demandé l’aide du Service de police d’Ottawa. En les attendant, Dan a poliment demandé aux autres passagers de se retirer à l’arrière de l’autobus pour offrir un peu d’intimité à la femme. Il a offert à la femme un abri au chaud et du réconfort jusqu’à l’arrivée des agents de sécurité spéciaux et des policiers. Grâce à l’œil vigilant de Dan et à sa bienveillance, la femme, qui fuyait une relation abusive, a trouvé un refuge jusqu’à l’arrivée des autorités compétentes.

[retour]

Mars


Stephen, chauffeur d'autobus

Le 15 mars, Stephen, un chauffeur d’autobus, a trouvé dans son autobus un sac à main qui contenait une importante somme d’argent. Il a immédiatement appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun, qui a envoyé des agents de sécurité spéciaux ramasser le sac à main et le mettre en sécurité. Ces derniers ont réussi à identifier les propriétaires légitimes du sac et à leur rendre son contenu, soit plus de 10 000 $ en argent liquide! Stephen a fait preuve de beaucoup d’intégrité et d’une grande honnêteté en veillant à ce que l’argent perdu soit bien remis à ses propriétaires.

[retour]

Février


Jean-François, chauffeur d'autobus

Le 8 février, Jean-François, un chauffeur d’autobus, effectuait son quart de travail de l’après-midi lorsqu’il a remarqué une femme âgée inconsciente dans l’abribus situé à l’angle de St-Laurent et de Brittany. Conscient de la gravité potentielle de la situation, Jean-François a appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun afin que l’on envoie immédiatement le Service paramédic. À leur arrivée, les paramédics ont confirmé que la femme n’avait plus de signes vitaux et ont entrepris les procédures d’urgence. Ils ont réussi à ranimer la femme et l’ont ensuite transportée à l’hôpital Montfort. Le sens de l’observation aiguisé de Jean-François et son intervention rapide ont sans doute contribué à sauver la vie de la passagère.

Vishal, chauffeur d'autobus

Le 2 février, Vishal, un chauffeur d’autobus, s’est arrêté à l’angle du chemin Innes et de la promenade Orient Park durant son trajet matinal. À l’arrêt d’autobus, une personne inconnue a confié à Vishal un enfant seul et effrayé. Vishal, voyant que l’enfant était seul, l’a tranquillisé, l’a gardé au chaud et en sécurité dans l’autobus, et a appelé le Centre de contrôle des opérations du transport en commun pour demander de l’aide. Des agents de sécurité spéciaux du transport en commun et des agents du Service de police d’Ottawa sont arrivés sur place peu de temps après. On a ensuite confirmé que, puisque l’autobus scolaire était déjà parti, l’enfant n’était effectivement pas accompagné. Vishal a alors conduit l’enfant à son école, accompagné des agents de sécurité spéciaux.

[retour]

Janvier


Kien, chauffeur d'autobus

Le 16 janvier, Kien, un chauffeur d’autobus, circulait en direction ouest sur le circuit 96. Il était un peu après minuit lorsqu’il a remarqué la présence d’une passagère qui semblait non seulement insuffisamment vêtue pour le froid, mais également désorientée et anxieuse. Le chauffeur lui a demandé si tout allait bien, et la passagère a répondu qu’elle avait faim et ne voulait pas rentrer chez elle. Kien a alors communiqué avec le Centre de contrôle des opérations du transport en commun, qui a envoyé des agents de sécurité spéciaux à la rencontre de l’autobus vers la fin du circuit. En attendant l’arrivée de l’équipe, Kien a donné son lunch à la passagère et a tenté de la réconforter pour qu’elle reste calme. Les agents de sécurité spéciaux sont arrivés et ont réussi à trouver à la passagère une place dans un foyer pour femmes, où ils l’ont conduite.

Pour votre sécurité

Icône d'une caméra de sécurité

Certains autobus sont munis d’un système de vidéosurveillance.

Caractéristiques de sécurité des véhicules
Une intro à PRESTO

Tout sur PRESTO

  • Comment s’en servir
  • Avantages
  • Conseils pratiques
Une intro à PRESTO
Un casque d'écoute

De la musique qui respecte les autres

Ce qui est de la musique pour vous peut être du bruit pour votre voisin. Pensez aux autres.

Envoyer cette page

PRESTO