Fermer
Passer directement au contenu

Bienfaits pour la santé du transport en commun et du transport actif

Avantages de la conciliation vélo-transport en commun

L’autobus et le train sont des formes de transport actif. En effet, vous rendre aux stations à pied ou à vélo vous fait faire entre 8 et 33 minutes d’exercice chaque jour.

Meilleure santé physique

Les personnes qui marchent, font du vélo et prennent le transport en commun sont probablement aussi plus actives dans leur moment de loisir.

Des niveaux d’exercice quotidien plus élevés contribuent à :

  • abaisser le risque de cardiopathie, d’accident vasculaire cérébral et d’hypertension;
  • diminuer le risque de certains cancers, notamment le cancer du sein et du côlon;
  • réduire le risque de diabète de type 2.

Meilleure santé mentale

En étant plus actif grâce au transport en commun, vous pourrez améliorer votre santé mentale et votre sentiment d’appartenance sociale. Un mode de transport actif vous aidera à :

  • être de meilleure humeur;
  • mieux dormir;
  • abaisser vos niveaux de stress.

Diminution du stress

Le stresse se gère de bien des façons. Il est notamment important de prendre du temps pour soi et de faire ses activités favorites. Profitez de vos déplacements pour :

  • écouter de la musique;
  • lire un livre;
  • ne rien manquer de vos vidéos et balados préférés;
  • vous rapprocher de la nature (le fait de passer du temps à l’extérieur et de regarder par la fenêtre favorise le bien-être).

Études sur les bienfaits pour la santé du transport en commun et du transport actif

WANNER, M., T. Gotschi, E. Martin-Diener, S. Kahlmeier et B. W. Martin. « Active transport, physical activity, and body weight in adults: a systematic review », Prev Med. 2012:42(5):493-502.

MUELLER, N., D. ROJAS-RUEDA, T. COLE-HUNTER et al. “Health impact assessment of active transportation: a systematic review”, Prev Med. 2015;76:103-114.

HALTON REGION HEALTH DEPARTMENT. « Active Transportation and Health in Halton », Oakville, Ontario, 2016.

MUELLER, N., et al. “Health Impact Assessment of Active Transportation: A Systematic Review. Preventive Medicine », 76, no 0 (juillet 2015): 103–14. 10.1016/j.ypmed.2015.04.010.

REYNOLDS, C. O, M. WINTERS, F. J. RIES et B. GOUGE. (2010). Transport actif en région urbaine : avantages et risques pour la santé, Centre de collaboration nationale en santé environnementale.

SHARMA, A., V. MADAAN et F. D. PETTY. “Exercise for Mental Health”, [En ligne], Prim Care Companion J Clin Psychiatry. 2006; 8(2): 106. [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1470658/]

MALLER, C., M. TOWNSEND, A. PRYOR, P. BROWN et L. ST. LEGER. (2005). “Healthy nature, healthy people: ‘Contact with nature’ as an upstream health promotion intervention for populations”, Health Promotion International, 21(1), 45-54, doi:10.1093/heapro/dai032.

MITCHELL, R. (2012). “Is physical activity in natural environments better for mental health than physical activity in other environments?”, Social Science & Medicine, doi:10.1016/j.socscimed.2012.04.012.

GOUVERNEMENT DU CANADA. Santé mentale – Gestion du stress, [En ligne], 2008. [https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/mode-vie/votre-sante-vous-sante-mentale-gestion-stress-sante-canada-2008.html]

ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE. Le stress, [En ligne], Toronto, Ontario, 2018. [https://cmha.ca/fr/documents/le-stress]